Accueil > Non classé > Affaire AZ-Leumi

Affaire AZ-Leumi

Je suis lésé dans l’affaire « Allfinanz Zentrum AG Zürich et Bank Leumi Israël ». Depuis bientôt 6 ans, plus de Frs 90’000.- m’appartenant sont bloqués par cette banque et la procédure traîne en longueur sans que l’on comprenne pourquoi.

N’étant ni juriste ni économiste, je vous expose cette affaire en quelques mots telle que je la perçois au travers des informations reçues

  • par mon avocat jusqu’en décembre 2003, Barandun & Hess (B&H)
  • par mon conseiller en placements et ami Björn Rump
  • par la presse

Résumé

  1. En septembre 1999 j’ai confié Frs 80’000 à la société Allfinanz Zentrum AG (AZ) par un « mandat de gestion ». Ce capital était placé sur le marché des devises USD/CHF.
  2. Jusqu’en novembre 2000, j’ai reçu chaque mois un décompte très précis des transactions effectuées pour mon compte (voir exemple sous « documents »). Fin 2000, mon compte s’élevait à Frs 93’866.-
  3. En février 2001 j’ai appris oralement par Björn Rump, puis par AZ que la commission fédérale des banques (CFB) avait fait bloquer les comptes d’AZ auprès de la Banque Leumi Israël de Zürich. Jusque là, j’ignorais jusqu’à l’existence de cette banque…
  4. La CFB a alors enquêté d’une part sur AZ et d’autre part sur la banque Leumi Israël de Zürich. A ma connaissance, aucune infraction n’a été retenue contre AZ ou ses employés. Par contre, de graves irrégularités ont été constatées à la banque Leumi (voir l’article du journal new-yorkais « Forward » cité plus bas). Le gestionnaire indélicat impliqué, Ernst Imfeld, était justement en charge des avoirs de AZ…
  5. En avril 2001, j’ai rejoint la « communauté d’intérêts Allfinanz/Bank Leumi » (CI) de clients lésés défendue par Barandun & Hess (B&H), avocats à Zürich. La CI a peu a peu grandi jusqu’à représenter près de 100 clients pour un montant d’environ Frs 6 Mio.
  6. La société Allfinanz Zentrum AG (AZ) ne pouvant plus exercer son activité, s’est déclarée en faillite à la fin 2001. B&H a agi pour sauvegarder les intérêts des clients et faire renoncer la banque Leumi à la prescription (détails juridiques compliqués…)
  7. En juin 2002, le juge Landshut a débloqués les comptes concernant le programme devises de AZ qu’il avait bloque début février 2001.
  8. En Octobre 2002, Björn Rump me transmet des nouvelles plutôt rassurantes : d’après le juge Landshut, les clients ne devraient pas être lésés (voir sous « documents »).
  9. En novembre 2002, Ernst & Young a terminé une expertise sur la structure des comptes de la banque Leumi avec un rapport de 72 pages et 115 annexes…
  10. Le rapport de B&H adressé aux membres de la CI le 12 novembre 2002 n’est au contraire pas encourageant : il laisse entrevoir de longues procédures, des risques élevés, mais est très clair à propos des honoraires d’avocat😦
  11. Ayant besoin de cet argent urgemment, je décide de quitter la CI et d’agir par mes propres moyens.
  12. L’affaire dans l’affaire
    1. Le 28.5.2003, la banque Leumi me propose de me verser CHF 21’894.81, selon eux ma part du solde du compte AZ chez eux, à condition de signer une « déclaration » par laquelle je renonce à toute prétention future !
    2. Après divers contacts, je leur écris le 18.8.2003 qu’ils n’ont pas à poser de conditions au versement du moment qu’ils reconnaissent que cet argent m’appartient
    3. Le 21.8.2003, Hermann Kaufmann de la Leumi m’écrit qu’ils veulent que je signe la déclaration pour effectuer le versement.
    4. le 22.8.2003, je signe une déclaration dans laquelle les paragraphes limitant mes droits au restant de la somme sont barrés.
    5. le 10.9.2003, je reçois un refus signé « Petra Sophia Otten »
    6. le 14.9.2003, je menace la Leumi de poursuites et de dénonciation aux autorités et à la presse
    7. le 8.10.2003, M. Schmorak et M. Teitler déclarent encore une fois que les pertes sont dues à Allfinanz et me proposent encore une fois de signer la « déclaration ».
    8. le 9.10.2003, je signe la déclaration en ajoutant un article l’invalidant si l’enquête établit la responsabilité de la banque Leumi ou de ses (ex-employés) deux mois plus tard, je n’ai toujours pas reçu de réponse, encore moins de versement.
    9. J’apprends que la Leumi refuse de prolonger son offre de règlement jusqu’à la publication des résultats de l’enquête. L’ultimatum est donc fixé au 31 décembre 2003.
    10. Je commence la rédaction d’un dossier de presse sur cette affaire dans l’affaire. Il sera disponible ici et expédié après consultation avec avocats et amis.

Toute cette correspondance est disponible ci dessous:

Correspondance et Documents

Références et articles de presse

Si vous pouvez aider à accélérer la résolution de cette affaire, MERCI !

Catégories :Non classé
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :