Accueil > 'Ecologie Informatique' > Introduction

Introduction

L’écologie est la discipline scientifique étudiant les rapports entre les êtres vivants et leur milieu, mais aussi un mouvement politique visant à préserver les ressources naturelles et garantir un développement durable en évitant le gaspillage. Dans ce livre, je tente de transposer ces deux sens du terme « écologie » dans le monde virtuel de l’informatique. Risqué ? Certainement! Mais ma motivation, outre le fait d’écrire un bouquin original, se base sur deux constatations accumulées au long de 20 ans d’expérience professionnelle:

  1. Les êtres informatiques prennent de plus en plus vie dans l’esprit des utilisateurs, voire des informaticiens. Après les bugs (« cafards » en anglais) et les virus, il devient courant de prêter des comportements animaux, voire humains aux logiciels : « il m’a demandé de confirmer, j’ai refusé mais il a quand même effacé le fichier ».
    Pour les programmeurs également, le développement d’applications complexes ne s’envisage actuellement qu’en combinant des « objets » interagissant entre eux, mais dotés d’un comportement interne dont les détails peuvent être ignorés. Les objets ont une durée de vie depuis leur naissance (construction) jusqu’à leur mort (destruction) et peuvent laisser des traces durables de leur existence fugitive.
  2. Une conséquence de l’abstraction induite par la « programmation orientée objet » est que les ressources informatiques sont de moins en moins prises en compte, et donc fréquemment mal utilisées. Une partie de l’incroyable accroissement de la puissance des ordinateurs est perdu par des programmeurs qui perdent de vue les bases fondamentales de l’informatique en considérant que le travail est pratiquement terminé lorsqu’on a créé le modèle UML d’une application.

Ce livre s’adresse donc d’une par aux néophytes et programmeurs débutants qui souhaitent comprendre les bases de la programmation moderne d’un point de vue synthétique et original, et d’autre part aux développeurs expérimentés confrontés à des problèmes de performance de leur logiciels. Afin de rendre ce texte lisible par ces deux publics, chaque chapitre est divisé en deux parties : la première parle de l’écologie informatique d’un point de vue scientifique, en décrivant les êtres informatiques considérés, la seconde de l’écologie « politique » : comment développer des applications performantes, en évitant de gaspiller des ressources.

Le premier chapitre décrit l’environnement dans lequel vivent les êtres logiciels : mémoires, processeurs, réseaux. Les ressources à leur disposition sont rapidement énumérées, puis on motive les raisons de le gérer de façon « écologique ».

Le second chapitre traite plus en détail de la mémoire et de la chimie des données qui la peuplent..

Le chapitre3 traite de l’ADN informatique : le code exécutable. Instructions, algorithmes, threads, processus et programmes

Les « gènes » que sont les algorithmes sont étudiés au chapitre 4. La « complexité » est la notion déterminante lorsque la performance du code doit être garantie, c’est-à-dire toujours.

Le chapitre 5 compare l’univers informatique à l’univers physique grâce à l’ « informatique théorique » . On y découvre que certaines lois de la physique comme le  second principe de la thermodynamique existent aussi dans l’univers informatique, avec des conséquences surprenantes.

Catégories :'Ecologie Informatique'
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :