Accueil > Suisse, Voyages > Week-end en Suisse Centrale

Week-end en Suisse Centrale

Ma part sociale de la Banque Raiffeisen est probablement mon meilleur placement: avec une part de Frs 200.- on me verse 6% d’intérêts, on m’invite à une assemblée générale où je bouffe déguste pour au moins 10% de plus, et chaque année j’ai la possibilité d’effectuer un voyage à prix réduit en économisant pas loin de 200 Frs. Rendement net : 116%/an !

Cette année nous sommes allés en train à Engleberg, montés au Titlis, dormi au Ramada Regina Titlis, redescendus visiter Lucerne et pris un bon repas aux Balances, tout ça en un week-end.

Engleberg

Le petit train à crémaillère qui part de Lucerne, passe dans le canton d’Obwald et monte dans la vallée jusqu’à Engleberg nous réserve des surprises. Primo, il est envahi d’Indiens d’Inde. Nous découvrirons bientôt que le Titlis est devenu une destination hyper prisée des touristes indiens qui submergent même les asiatiques. Ensuite, alors que tout ce petit monde filme le trajet avec des douzaines de caméras, la bienvenue en Obwald nous est souhaitée par un brave paysan qui arrose copieusement son champ avec du purin à côté du train, sous le nez (…) des touristes médusés. Tenant son tuyau de m… à la main, il me semble même qu’il utilise un doigt pour faire gicler la substance plus loin tout en faisant bonjour bonjour de l’autre main… Bienvenue en Suisse Centrale !

A Engelberg, le ciel est bouché mais nous sommes venus pour monter au Titlis, donc nous posons nos bagages à l’hôtel et partons à l’assaut du sommet à coups de téléphériques.

Titlis

La station de départ du télécabine du Titlis est peuplée d’indiens mangeant des plats indiens à un stand indien tenu par des indiens. Pas moyen de se faire servir une raclette ou une bradwurst : c’est tandori végétarien ou rien. Alors rien pour le moment. Même les indications touristiques sont écrites en hindou, une première suisse.

Dans le télécabine nous entrons dans une cabine avec 3 dames asiatiques parlant parfaitement l’anglais car elles viennent d’Australie avec un grand groupe, mais moins grand que les indiens. Surprises et heureuses de rencontrer des autochtones, elles parlent avec animation pour oublier leur vertige et se réjouissent presque du mauvais temps qui leur cache l’altitude.

Nous montons ensuite dans un téléphérique classique qui emmène tout le monde à 2800m. Nous survolons des pistes de ski fermées depuis peu, il y a même de la neige fraiche, les touristes crient à chaque pylône. Les nuages nous cachent totalement la vue, mais bonne ambiance quand même.

Le « Rotair » qui monte ensuite au sommet du Titlis à 3200m est le premier télécabine tournant au monde : pendant la montée, la cabine effectue environ 2 tours sur elle-même pour admirer le paysage! Comme nous étions dans une purée de pois à couper au couteau, voici une image piquée sur flickr à un veinard qui a eu du beau temps:

Au sommet, la visibilité ne dépasse pas 10m mais les touristes sont heureux : je parie que la moitié des 200 personnes croisées là haut mettaient les pieds dans la neige pour la première fois de leur vie, et leur bonne humeur nous remettait à notre place, petits Suisses blasés qui peuvent revenir profiter quand ils veulent d’un lieu que d’autres ont conquis à coups de voyages lointains, d’heures de bus et de pieds nus dans des sandalettes…

La station d’arrivée au Titlis fait 5 étages et inclus un stand de location de chaussures, de vestes et de gants pour indiens en sandalettes, ainsi que des restaurants très corrects. Nous mangeons une bonne pizza, servie à table par une jeune fille souriante et sympa pour un prix normal.

Il y a aussi une boutique incroyable où on peut se faire photographier en costume de Heidi, avec accessoires kitches au possible. Ca donne ça :

 

Les murs sont tapissés de photos de ce genre montrant des célébrités chinoises ou indiennes, et tout le monde veut la sienne. A coups de Frs 50.-, c’est un bon business… En fait, nous comprenons là que les films indiens de « Bollywood » tournés en Suisse sont probablement une cause de l’afflux de touristes indiens.

Engelberg

L’hotel Ramada Regina Titlis ne nous a pas enthousiasmés, à part le joli spa avec piscine du sous-sol. C’est un hôtel international correct, mais sans charme ni service à la hauteur de ses 4 étoiles, et dont l’architecture béton contribue à dépareiller la station d’Engleberg. Lire ma critique en anglais sur TripAdvisor ici. Le resto à l’air très chic, mais « italien » et on a déjà eu notre pizza…

Nous nous promenons donc dans les rues d’Engelberg quasi désertes en cet entresaison. Beaucoup d’établissements sont fermés, mais nous trouvons la carte du restaurant de l' »Hotel Engleberg » attrayante et mangeons extrêmement bien. Ma truite au bleu est parfaite, arrosée d’un excellent Chardonnay des Grisons, Annick déguste un excellent menu : une très bonne adresse.

Lucerne

Après un petit-déjeuner standard, nous reprenons le train et descendons à Lucerne. N’ayant visité cette magnifique ville qu’il y a très longtemps, à un âge où on ne peut pas l’apprécier, nous la parcourons de long en large. Nous faisons une petite visite au musée Picasso : de nombreuses photos du maître pendant ses 20 dernières années accompagnent de moins nombreuses oeuvres, mais c’est très intéressant tout de même.

N’ayant pas trouvé là non plus de raclette ou de bradwurst, nous atterrissons à l’Hotel des Balances où un excellent restaurant (17/20) nous sert un excellent menu accompagné d’excellents vins au verre accordés aux plats. Tout est parfait à une petite critique près : aucun des vins servis n’est suisse ! Comment est-il possible que dans un bon restaurant d’une des capitales du tourisme suisse, visitées par des gens du monde entier on n’incite pas le gastronome à déguster quelques bons vins locaux ? C’est vraiment dommage…

4 heures de train et une bonne digestion plus tard, nous sommes de retour à Genève après un excellent week-end. Seul petit regret : qu’on ne puisse pas avoir plusieurs parts sociales qui nous auraient permis de profiter du voyage plus de 2 jours, parce qu’un week-end c’est trop court…

Catégories :Suisse, Voyages
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :