Accueil > Economie, Internet, Job > Interview (chez) Google

Interview (chez) Google

Quelque chose qui fait très plaisir à l’égo d’un informaticien de haut niveau qui cherche du travail, c’est d’être contacté par Google pour rejoindre leur centre de recherche à Zürich. Après un premier téléphone de près d’une heure avec une personne des RH à qui j’ai proposé que Google investisse quelques milliards dans swissmetro pour raccourcir mon trajet, j’ai été très flatté d’être convié à l’un de leurs célèbres interviews téléphoniques, durant lequel un sympathique ingénieur m’a cuisiné sur divers sujets variés comme :

  • un petit casse-tête pour commencer : sur un bateau, il y a un gros rocher que l’on passe par dessus bord. Est-ce que le niveau du lac bouge et si oui monte-t-il ou descend-il ? Je réfléchis à voix haute en envisageant l’hypothèse de la pierre ponce et en citant mon ami Archimède et je trouve la solution : le niveau baisse.
  • un petit peu de C++ : différence entre une référence et un pointeur, gestion des objets dans STL et « smart pointers », un sujet auquel je m’étais intéressé, ça roule. Je m’embrouille quand même sur la question pourtant classique de la différence entre:
    • const int* foo() {…}
    • int const* foo() {…}
    • int* const foo() {…}
    • int* foo() const {…}

    j’ai un peu honte tellement c’est simple et me fais une raison : depuis 4 ans, mon C++ est un peu rouillé…

  • Un peu d’algorithmique avec la classique recherche des anagrammes d’un mot. Je bifurque sur la structure de ma librairie « DicoLib » qui permet de trouver très rapidement tous les anagrammes possibles d’un dictionnaire. Le googliste me colle quand même sur la question (à laquelle j’avais pensé à l’époque) du support des caractères exotiques comme Unicode, qui fait passer le nombre de lettres de 26 à beaucoup trop…
  • Suivent les questions « ouvertes » : que proposerai-je pour accélérer la sensation de vitesse de l’utilisateur qui surfe sur internet ? je pars dans ma grande idée de considérer le disque dur comme un gros cache du net utilisant les technologies peer-to-peer du genre BitTorrent en séparant les données « constantes » de celles variant rapidement à la manière d’Ajax, de façon à maintenir une copie locale du contenu internet fréquemment consulté par l’utilisateur, bref, un système de fichiers distribué qui serait une première étape vers un SASOS

Finalement, et quel que soit le résultat de cette démarche, cet interview m’a fait très plaisir et m’a quand même pas mal déstabilisé : on n’y parlé ni des clients, ni du marché très peu du produit, pas de vente ni de chiffre d’affaires, finalement pas un mot sur le business. Google m’apparait comme une entreprise « miraculeuse », une exception à tous les principes du management : les ingénieurs sont au pouvoir, et sous un avalanche de dollars ils peuvent s’éclater à créer l’informatique du futur. Wow.

Catégories :Economie, Internet, Job
  1. 7 décembre 2007 à 18:34

    Deux liens vers des vidéos relatives au recrutement chez Google, que le responsable des RH met dans sa signature d’e-mail :

  1. 8 décembre 2007 à 9:59
  2. 17 janvier 2008 à 19:17
  3. 29 janvier 2008 à 10:06
  4. 18 mai 2008 à 0:06

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :