Accueil > Internet, Job, Suisse > Visite chez Google

Visite chez Google

Après un ou deux interviews téléphoniques, j’ai donc été convié à une journée d’entretiens chez Google à Zürich. Les 400 employés venaient de déménager dans de nouveaux bureaux flambant neufs. A la réception, je tape mon nom sur une bécane, tout le reste est automatique. J’attends un instant sur des canapés rouge bleus et jaunes à côté d’un flipper… Leila, ma (très) charmante recruteuse, me conduit à la salle « Mr. Burns » (le directeur de la centrale nucléaire des Simpsons…), une petite pièce de réunion très sobre par rapport aux lieux que nous venons de traverser, j’y reviendrai.

Là, j’ai eu successivement 5 tête-à-tête avec 2 programmeurs, 2 « tech leads » (le job pour lequel je suis pressenti) et le directeur technique. Les discussions sont très directes, ouvertes et franches. Pas de trucs bateau genre « quelles sont vos qualités et vos défauts ». Les questions sur le management sont essentiellement liées au « people management » : comment faire que tout le monde soit bien, comment dépister le « burn out » etc. Pratiquement rien sur le business à part des réponses à mes propres questions, peu sur la gestion de projet : une grande liberté est laissée aux « tech lead » pour organiser et gérer les projets de leurs « teams ».

Techniquement, les questions sont assez pointues, il faut écrire du code au tableau, le discuter et l’optimiser. En gros, tout tourne autour de la « scalabilité » : comment faire en sorte qu’un programme reste efficace avec une grande masse de données. Par exemple, la question commence comme ça : combien y’a-t-il de manières de payer Frs 23.85 avec des pièces de 1Fr, 50cts, 20,10 et 5 cts ? Flairant le piège, je me lance dans un peu de combinatoire, mais faute de formulaire sous la main, le développeur me force à sauter dans le trou: imbriquer 5 boucles for correspondant aux 5 valeurs des pièces, et incrémenter un compteur quand le total est bon. … ça marche mais …. Complexité ? ben O(N^5). Alors pour payer Frs 1’234’567’95 ça va faire quoi ? il faut mettre les plus gros ordinateurs du monde sur le coup pour plusieurs jours, mois, années ! Le programmeur admet que mon idée du début était pas mal… Gagné (je crois).

A midi je vais manger un morceau avec Simon, un sympathique australien qui bossait pour la boite qui a créé ce qui est devenu Google Maps. Après le rachat, Google lui a proposé un job, et il a choisi Zürich. Il me raconte la croissance spectaculaire en Europe : 50 personnes il y a 3 ans, puis 100, puis 200 l’an passé, 400 maintenant. Pour doubler encore cette année, Google Zürich doit embaucher 10 personnes par semaine ! Il évoque les problèmes de recrutement que ça pose. On imagine…

Après avoir mangé (gratuit pour tout le monde) et bu (gratuit), on va boire un café (gratuit). Ensuite il me fait visiter les incroyables locaux de la boite, illustrée par les jolies photos de « tiptoe » ci dessus : on peut discuter dans des lieux très variés incluant des télécabines, des igloos ou des oeufs, se relaxer dans des canapés de toutes forme, avec palme à la baignoire dans la salle des aquariums. Faire du sport dans un fitness, et même se faire masser (oui, oui, gratuitement …). Il y a même un toboggan pour descendre au restaurant plus vite !

Bref tout est fait pour créer une ambiance décontractée, genre campus universitaire, mais avec les moyens d’une boite qui brasse des milliards.

Travailler chez Google, c’est sans aucun doute une expérience unique. Même si ça causera un important changement dans notre vie familiale, je crois bien que si je reçois une proposition ferme et financièrement intéressante, je signe.

Catégories :Internet, Job, Suisse
  1. 7 février 2008 à 10:37

    Ils m’ont pas pris. Je suis triste😦

  2. 10 mars 2008 à 11:16

    les locaux de Google Zürich viennent d’être inaugurés. Il y a un article dans Le Temps ici

  1. 31 janvier 2008 à 9:40

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :