Archive

Archive for the ‘Suisse’ Category

Virée en Gruyère

22 septembre 2008 Laisser un commentaire

La Gruyère est connue mondialement pour le fromage dont elle n’a pas eu la bonne idée de protéger le nom, mais c’est aussi un endroit magnifique où il y a plein de choses à faire. Nous venons d’y passer 3 jours bien remplis.

D’abord, en face du Château de Gruyère il y a le Giger Museum. En 1980, le monde sombre et cauchemardesque de Giger s’est révélé grâce au film « Alien » (le premier, le seul, le vrai, le bon). Mêlant créatures fantastiques, mécansimes destructeurs et références cabalistiques, l’oeuvre de Giger ne respire pas vraiment la joie de vivre mais sa créativité ne peut que fasciner. Au musée on trouvera des oeuvres de très grand format couvrant des parois entières, des sculptures « bioméchanoïdes » dont certaines ont été utilisées dans « Alien » et « La Mutante », et la célèbre salle à manger de Giger, dont la table et les sièges semblent faits d’ossements.

Pour prolonger cette visite indispensable, mais déconseillée si vous êtes un peu dépressif, il faut absolument passer boire un verre (de terre) au Giger Bar en face. Ne pas s’étonner si quelques gothiques peuplent les lieux, il n’y a pas d’autre cimetière en ruine dans le coin.

Changement d’ambiance à l’hôtel Cailler de Charmey, un endroit très calme, propre et au personnel très sympathique. Son principal intérêt est la proximité immédiate des Bains de la Gruyère, un établissement tout neuf, pas très grand mais très bien équipé. L’architecture de l’ensemble est audacieuse. J’aime.

Les petits déjeuners de l’hôtel Cailler sont redoutablement copieux, avec fromage et meringues + crème double au buffet… Nous avons trouvé notre menu de demi-pension « correct mais sans plus ». Un autre repas pris à l’hôtel du Soleil de Charmey nous a plus plu, en particulier les desserts, fantastiques.

Pris sous un brouillard dense, nous avons fui en direction du col du Jaun, découvrant une verte vallée à vaches à crème double de plus. Au village de Jaun, suivant notre instinct nous empruntons une impressionnante route de montagne indiquant « bergrestaurant Ritzli-Alp ». Bonne pioche. Nous découvrons une cabane avec terrasse (pleine) et véranda donnant sur une vue à couper le souffle sur les préalpes fribourgeoises. Et les röstis agrémentés de fromage, d’oeuf ou de jambon y sont absolument délicieux, pour un prix très correct.

Nous ne sommes pas aussi bien reçus le lendemain quand nous empruntons le télécabine « Rapido Sky » de Charmey vers Vounetz, au sommet des futures-ex-pistes (1600 m…) . Un cuisinier désagréable sert des röstis réchauffés, des macaronis d’alpage où le jambon apparait en miettes microscopiques, et refuse d’arroser nos meringues de crème sous prétexte que c’est le boulot de la serveuse, débordée, mais qui parvient à garder le sourire. Rapport qualité/prix digne d’un piège à touriste.

photo de Henri Weisen sur flickr

Retour à Jaun pour le « Schafscheid », le marché aux moutons. La rue principale est encombrée de stands de toutes sortes. Après un petit tour près de la magnifique cascade qui sort du rocher, nous commençons notre shopping : moutarde de bénichon (celle de l’épicerie de Jaun est la meilleure dit-on), cuchaule, crème double, meringues, fromage… de quoi tenir 2 jours de plus en plaine, et c’est déjà l’heure de rentrer.

Liens:

Publicités
Catégories :Bonnes adresses, Cuisine, Suisse, Voyages Étiquettes : , , , ,

Aloan

20 août 2008 Laisser un commentaire

Magnifique concert d’Aloan, le groupe romand qui monte et qui ira loin, ce soir au Parc de la Grange à Genève.

La chaude voix de Lyn M et le percutant Granite ont vite conquis les quelques milliers de curieux, occupant la scène tout au long de 2 heures d’un concert varié, alternant les morceaux soul, trip-hop, tirant rue le rock ou le reggae à l’occasion.

Une excellente soirée pour nous, et aussi pour eux, visiblement heureux voire émus par le succès qu’ils rencontrent enfin, après des années de travail.

Catégories :Genève, Musique Étiquettes :

How to be a Megastar ?

1 juin 2008 2 commentaires

Nous les avions vus à Las Vegas, et leur géniale vidéo nous avait transformés en fans au point d’être prêts à aller à Paris les voir, mais le Blue Man Group est venu là, juste à côté, à l’Arena de Genève hier soir nous donner son spectacle « How to be a Megastar« .

le numéro qui a fait leur célébrité (en video ici)

En sortant ravie, Julia nous a demandé comment expliquer à ses copines ce que faisait le Blue Man Group, et c’est bien la difficulté : un spectacle du Blue Man group, c’est une sorte de spectacle de rue géant, un concert de rock humoristique, du mime à percussions et de video au second degré. Ou de mime video avec du rock percutant et de l’humour au second degré, au choix. Bref, une magie assez difficile à décrire avec des mots. En video, c’est plus clair, voici un petit extrait :

A noter qu’à notre grande surprise, toutes les vidéos et textes du spectacle ainsi même que les paroles de certaines chansons étaient traduits en français pour la tournée francophone. Un grand bravo !

En plus, le spectacle d’hier soir a été l’occasion de découvrir en première partie Aloan, le groupe suisse romand qui monte. J’avais entendu « Good Day » sur Couleur3 (petit extrait ici, 3ème morceau), mais c’était trop bien pour que je réalise que ce n’était pas Amy Winehouse : la musique est excellente et la chanteuse remarquable. A suivre !

Catégories :Culture, Famille, Genève, Humour, Musique Étiquettes : ,

Visite chez Google

29 janvier 2008 3 commentaires

Après un ou deux interviews téléphoniques, j’ai donc été convié à une journée d’entretiens chez Google à Zürich. Les 400 employés venaient de déménager dans de nouveaux bureaux flambant neufs. A la réception, je tape mon nom sur une bécane, tout le reste est automatique. J’attends un instant sur des canapés rouge bleus et jaunes à côté d’un flipper… Leila, ma (très) charmante recruteuse, me conduit à la salle « Mr. Burns » (le directeur de la centrale nucléaire des Simpsons…), une petite pièce de réunion très sobre par rapport aux lieux que nous venons de traverser, j’y reviendrai.

Là, j’ai eu successivement 5 tête-à-tête avec 2 programmeurs, 2 « tech leads » (le job pour lequel je suis pressenti) et le directeur technique. Les discussions sont très directes, ouvertes et franches. Pas de trucs bateau genre « quelles sont vos qualités et vos défauts ». Les questions sur le management sont essentiellement liées au « people management » : comment faire que tout le monde soit bien, comment dépister le « burn out » etc. Pratiquement rien sur le business à part des réponses à mes propres questions, peu sur la gestion de projet : une grande liberté est laissée aux « tech lead » pour organiser et gérer les projets de leurs « teams ».

Techniquement, les questions sont assez pointues, il faut écrire du code au tableau, le discuter et l’optimiser. En gros, tout tourne autour de la « scalabilité » : comment faire en sorte qu’un programme reste efficace avec une grande masse de données. Par exemple, la question commence comme ça : combien y’a-t-il de manières de payer Frs 23.85 avec des pièces de 1Fr, 50cts, 20,10 et 5 cts ? Flairant le piège, je me lance dans un peu de combinatoire, mais faute de formulaire sous la main, le développeur me force à sauter dans le trou: imbriquer 5 boucles for correspondant aux 5 valeurs des pièces, et incrémenter un compteur quand le total est bon. … ça marche mais …. Complexité ? ben O(N^5). Alors pour payer Frs 1’234’567’95 ça va faire quoi ? il faut mettre les plus gros ordinateurs du monde sur le coup pour plusieurs jours, mois, années ! Le programmeur admet que mon idée du début était pas mal… Gagné (je crois).

A midi je vais manger un morceau avec Simon, un sympathique australien qui bossait pour la boite qui a créé ce qui est devenu Google Maps. Après le rachat, Google lui a proposé un job, et il a choisi Zürich. Il me raconte la croissance spectaculaire en Europe : 50 personnes il y a 3 ans, puis 100, puis 200 l’an passé, 400 maintenant. Pour doubler encore cette année, Google Zürich doit embaucher 10 personnes par semaine ! Il évoque les problèmes de recrutement que ça pose. On imagine…

Après avoir mangé (gratuit pour tout le monde) et bu (gratuit), on va boire un café (gratuit). Ensuite il me fait visiter les incroyables locaux de la boite, illustrée par les jolies photos de « tiptoe » ci dessus : on peut discuter dans des lieux très variés incluant des télécabines, des igloos ou des oeufs, se relaxer dans des canapés de toutes forme, avec palme à la baignoire dans la salle des aquariums. Faire du sport dans un fitness, et même se faire masser (oui, oui, gratuitement …). Il y a même un toboggan pour descendre au restaurant plus vite !

Bref tout est fait pour créer une ambiance décontractée, genre campus universitaire, mais avec les moyens d’une boite qui brasse des milliards.

Travailler chez Google, c’est sans aucun doute une expérience unique. Même si ça causera un important changement dans notre vie familiale, je crois bien que si je reçois une proposition ferme et financièrement intéressante, je signe.

Catégories :Internet, Job, Suisse

La Revue Genevoise 2007

17 novembre 2007 Laisser un commentaire

revue-2007.pngL’édition 2007 de La Revue Genevoise
est absolument excellente, courez la voir !

L’actualité politique suisse et genevoise est rythmée par des retours sur les « scandales » des éditions précédentes, la police intervenant (« et je coupe le sketch! ») à chaque débordement (« j’adooooore… coller des amendes aux gens ! ») en menaçant de réduire les subventions.

Je ne vais pas vous en dire plus, mais tout y passe : les libéraux et l’UDC évidemment, mais aussi les coûts de la santé (avec un clin d’oeil tout en tendresse à François Silvant), etc etc.

Le final de l’Hymne National sur la musique des Blues Brothers, entonné par tous les Conseillers Fédéraux (Merz à la Grosse Caisse, Leuenberger à la basse parce que c’est pas trop physique…) mérite de devenir un tube planétaire. Ce sketch est du Pur Génie, je le veux à la télé, je le veux en video, je le veux sur YouTube, je le veux partout !

Et comme j’ai eu la chance de jouer dans une pièce mise en scène par Pierre (je recommence quand tu veux, je peux le faire « j’aurai voulu être un artiiiiste… »), je dirai que cette édition a la « Naftule Touch », le souci du détail qui fait que le tout reste cohérent, même poussé à l’extrême, ce qui transforme un bon spectacle en excellent spectacle.

Catégories :Culture, Genève, Humour

les choses premières

24 septembre 2007 Laisser un commentaire

On commence à entendre assez souvent à la radio (suisse romande) une très chouette chanson de Pierre Lautomne intitulée « les choses premières ». C’est aussi le nom de son album tout neuf, dont vous pouvez entendre quelques extraits ici. Nous avons eu la chance d’entendre Pierre/Nicolas/Saul en concert lors de la Fête de à Satigny en 2006 et et je confirme : cet artiste a un talent certain, soutenez-le en achetant son disque !

Catégories :Culture, Genève, Musique

Fête de Bourdigny

3 septembre 2007 Laisser un commentaire

Ce week-end a eu lieu la traditionnelle rencontre entre habitants de notre village de la campagne genevoise, bien habité comme vous pouvez le constater sur cet article et sur la photo ci-dessous:

Catégories :Cuisine, Culture, Famille, Genève